mercredi 20 mars 2019
Accueil / Conseil et astuce / Hystérectomie : l’ablation de l’utérus et la prise / perde poids sont-ils liés ?

Hystérectomie : l’ablation de l’utérus et la prise / perde poids sont-ils liés ?

Hystérectomie ablation utérus prise de poids

Dans le cas où vous consultez cet article, il s’avère aisé de supputer que vous cherchez à en savoir plus sur l’hystérectomie. À ce propos, on estime qu’au moins 10% de la population de femmes aurait d’ores et déjà subi cette opération. Mais de quoi s’agit-il ? L’hystérectomie consiste, en des termes simples, à retirer tout ou partie de l’appareil génital d’une femme. L’élément systématiquement retiré lors de cette opération étant l’utérus, il est également possible que d’autres parties soient retirées.

Certaines idées persistent, que cela soit chez les femmes ou bien chez les spécialistes, qu’il puisse y avoir un lien entre une prise de poids et le retrait de l’utérus. Nous tenterons à travers cet article de vous apporter des éléments de réponse à ce sujet.

Notre sélection de livre sur l’hystérectomie

Vivre Son Hystérectomie
Hysterectomie Abdominale: Technique...
L'Hystérectomie: Indications Et Technique (Classic Reprint)
Vivre Son Hystérectomie
Hysterectomie Abdominale: Technique...
L'Hystérectomie: Indications Et Technique (Classic Reprint)
15,83 EUR
9,41 EUR
29,00 EUR
Vivre Son Hystérectomie
Vivre Son Hystérectomie
15,83 EUR
Hysterectomie Abdominale: Technique...
Hysterectomie Abdominale: Technique...
9,41 EUR
L'Hystérectomie: Indications Et Technique (Classic Reprint)
L'Hystérectomie: Indications Et Technique (Classic Reprint)
29,00 EUR

Les différents types d’hystérectomie

Tout d’abord, on distingue quatre types principaux d’hystérectomie.

L’hystérectomie totale (ou simple)

Cette opération consiste à enlever l’utérus et son col. On parle aussi de l’hystérectomie simple.

L’hystérectomie subtotale

Ici, l’intervention concerne uniquement l’utérus, le col étant laissé en place.

L’hystérectomie totale avec salpingo-ovariectomie

Pour cette opération, l’utérus, son col, les ovaires et les trompes de Fallope se voient retirés.

L’hystérectomie radicale

En plus de l’utérus et de son col, on enlève aussi les ligaments voisins, qui servent de support à l’utérus, ainsi que l’extrémité haute du vagin.

En fonction des cas, on constate qu’une hystérectomie peut s’accompagner d’une ovariectomie. Cependant, votre médecin se devra de vous présenter toutes les conséquences d’une telle procédure afin que vous preniez pleinement conscience de ses conséquences au quotidien.

Comment se déroule une hystérectomie ?

Durant entre 45 minutes et 2 heures lorsqu’elle est effectuée en voie haute, c’est-à-dire par une ouverture au niveau de l’abdomen, cette méthode d’hystérectomie permettra d’accéder aisément à l’utérus et autres éléments de l’appareil génital. Hospitalisée la veille afin d’arriver à jeun au bloc opératoire, vous serez placée sous perfusion, que cela soit dans votre chambre ou dans la pièce où se déroulera l’intervention.

À la suite de l’anesthésie générale, le personnel intervenant viendra directement poser une sonde urinaire. Peu de temps après, la peau de l’abdomen et l’intérieur du vagin se verront minutieusement désinfectés. Dès lors, des champs opératoires (morceaux de tissus stériles, la plupart du temps bleu ou vert) sont placés autour du ventre.

La prochaine étape consiste, pour le chirurgien, à inciser horizontalement au-dessus du pubis, sur une distance de 15 à 20 centimètres. Il viendra ainsi retirer les différentes attaches de l’utérus avec le reste des organes, en le libérant des vaisseaux sanguins et autres ligaments environnants. Selon les types d’hystérectomie, l’utérus sera retiré avec son col ou non et détaché du vagin, voire avec l’ensemble des autres éléments de l’appareil génital si besoin. Le vagin se verra d’ailleurs ensuite suturé. Enfin, on s’assurera que les intestins, le rectum et la vessie viennent combler le vide apporté par le retrait de l’utérus.

Dans quels cas pratique t-on l’hystérectomie ?

Il est évident que cette intervention n’est pas proposée à la première venue. La conséquence immédiate de cette pratique c’est que la femme n’est plus capable de porter un enfant en son sein. Donc cette solution n’est envisagée qu’en dernier recours. Voici les cas les plus fréquents.

Cas de fibrome utérin

Autrement nommé myome, il s’agit d’une masse capable de s’agglutiner contre la paroi utérine, sans que cela représente un danger en soi. On intervient lorsque les fibromes sont trop gros, trop nombreux, et plus généralement trop gênants au quotidien.

Cas de ménométrorragies

Il s’agit de règles abondantes, provoquant ainsi une perte de sang si importante que cela peut entraîner une anémie. Elles peuvent s’accompagner de saignements entre les périodes « normales » de règles.

Cas d’endométriose

La muqueuse recouvrant l’intérieur de l’utérus se déplace hors de sa cavité pour s’attacher à l’intestin, à la vessie, au rectum, aux ovaires… Cela peut entraîner de vives douleurs au quotidien, mais également lors des rapports sexuels.

Cas de prolapsus utérin

L’utérus, au fil de l’âge et des potentielles grossesses d’une femme, peut descendre au sein du vagin. Cela peut être causé par le fait que les ligaments pelviens et muscles environnants se relâchent. Autrement dit, il s’agit d’une descente d’organe. Au quotidien, cela représente une gêne et de possibles fuites urinaires.

Cas de douleurs pelviennes

Intervenant dans la zone du bassin, ces douleurs doivent être clairement identifiées au préalable avant une quelconque intervention. Elles sont souvent dues à des adhérences, des infections, ou bien de l’endométriose ou des fibromes.

Cas de cancer ou état précancéreux de l’utérus ou des ovaires

En fonction de leur gravité, ils nécessitent une hystérectomie la plupart du temps.

Encore une fois, cette pratique n’est envisagée que lorsque les traitements normaux ont échoué.

Quel lien entre hystérectomie et perte ou prise de poids ?

Hystérectomie et prise de poids

On ne peut pas affirmer qu’il existe un lien entre l’hystérectomie et la fluctuation du poids. Cela peut notamment varier selon :

  • L’âge de la femme concernée ;
  • Son taux d’hormones ;
  • Le nombre de grossesses qu’elle a connues ;
  • Son poids initial ;
  • Son alimentation au quotidien ;
  • Ou bien encore de son métabolisme en général.

Néanmoins, on constatera souvent un impact plus important chez une femme non ménopausée, tandis qu’une femme étant déjà rentrée en phase de ménopause ne connaîtra beaucoup moins, voire aucune conséquence de cette opération.

En effet, l’utérus est un organe important dans le cycle de la femme, ainsi que dans la gestation d’une grossesse. Une ablation utérine entraîne nécessairement l’absence de règles, tout comme l’impossibilité de concevoir un enfant. Dans le cas où l’hystérectomie est accompagnée d’une ovariectomie, l’organisme peut réagir comme s’il s’agissait d’une ménopause. Toutefois, il est possible d’y remédier avec un traitement hormonal.

En ce qui concerne la ménopause, certaines femmes sont justement victimes d’une prise de poids lorsqu’elles atteignent cette étape de leur vie. Il est donc possible que, lorsque les ovaires leur sont retirés, ces personnes subissent une prise de poids. Mais ce n’est pas chez tout le monde. On ne peut donc pas dire que la prise ou la perte de poids soit une conséquence directe de l’hystérectomie, car trop de facteurs externes à cette opération sont également à prendre en compte. Ceci dit, certaines femmes préfèrent se lancer dans un régime afin de retrouver la ligne suite à cette opération. Pour conclure, cette opération n’aura aucun incident sur votre sexualité, car le vagin et le clitoris n’y sont pas liés.

Cet article vous a plu ? Prenez le temps de le noter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

À propos Claire

Bonjour, je suis Claire, rédactrice pour Maigrir-Magazine.com ! Je suis constamment entrain de chercher des conseils et des astuces pour nous permettre d'être mieux informés sur les façons de perdre du poids. Je rédige régulièrement des articles pour vous présenter ce que je trouve sur la toile et ainsi vous aider à comprendre et à choisir le meilleur moyen pour maigrir, en fonction de vos habitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *