dimanche 25 septembre 2022

Tisane de romarin : Propriétés, bienfaits, consommation

Le romarin est une plante provenant du bassin méditerranéen aux nombreux points forts, via ses effets antimicrobiens, antimycosiques et anti-inflammatoires. Cette plante peut atténuer les soucis d’hypertension, de toux et de foie. Le romarin peut s’utiliser sous différentes formes : tisane, gélule ou encore huile essentielle. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la tisane de romarin.

Présentation et propriétés du romain

Provenant de l’espèce, une espèce d’arbrisseaux de la famille des Lamiacées apparaissant à l’état sauvage sur le pourtour de la mer Méditerranée, le romarin peut s’acheter sous différentes formes. Il existe notamment le romarin séché. On peut se servir de cette plante de nombreuses façons, dont évidemment l’infusion, essentiellement pour bénéficier de ses points forts pour l’organisme. L’infusion de romarin offre la possibilité de solidifier le cuir chevelu, d’optimiser la croissance des cheveux, et même d’accentuer leur brillance.

Servez-vous des recommandations qui suivent. Les informations médicinales présentes sont proposées dans un seul but informatif. Si vous avez un souci de santé, la meilleure chose à faire reste d’aller voir un professionnel de santé. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la tisane de romarin, ses bienfaits, ses spécificités, quand la consommer ou encore où l’acheter. Profitez des spécificités de l’infusion de romarin pour l’organisme !

Liste des ingrédients

Voici les éléments à avoir pour une recette de l’infusion de galanga :

  • Une cuillère à café bombée de romarin séché (près de deux grammes) ;
  • Une tasse d’eau (200 ml) ;
  • Si possible, mettez du miel et du citron.

Recette : les étapes

Pour cette recette, voici les actions dont vous devez tenir compte :

  • Laissez l’eau bouillir ;
  • Lorsque l’ébullition est là, disposez le romarin à infuser, à couvert ;
  • Laisser l’infusion agir une bonne dizaine de minutes ;
  • Il est possible d’utiliser un peu de citron dans la tasse (en le pressant). Autre possibilité : sucrer avec du miel.

Recommandations d’utilisation

Souvent, il est vivement recommandé d’utiliser une tasse, jusqu’à trois fois chaque jour. Cette dernière est une boisson puissante dotée de notes relevées et succulentes.

En savoir plus sur sa composition et ses principes actifs

Le romarin est abondant en huile essentielle. Parmi elles, on peut citer les essences de camphre, cinéol, verbénone ou encore les pinènes. Cette plante recèle également des flavonoïdes, des diterpènes, comme le rosmadial et l’acide carnosolique, mais également des lipides. Le romarin possède aussi des stéroïdes, des triterpènes et des acides phénoliques ou encore des phytoestrogènes.

Les points forts du romarin pour l’organisme

Voici en détails les avantages de la plante qu’est le romarin pour votre corps.

Utilisation interne

Le romarin offre la possibilité d’optimiser la digestion, de permettre une stimulation d’une foie et d’aider à la régulation des lipides. Effectivement, la choline présente offre une action en tant que régulateur des lipides par rapport au foie. Elle permet d’optimiser la détox de la fonction hépatique, cela en faisant un hépatoprotecteur. Cette plante offre la possibilité de diminuer le cholestérol et les triglycérides. C’est également un cholagogue permet d’évacuer parfaitement et rapidement la bile.

Les infusions de romarin ont aussi un effet positif pour les personnes ayant un diabète de type 2. Diverses études ont validé le fait que l’acide rosmarinique engendre des effets hypoglycémiants et optimise la sensibilité à l’insuline.

Herbe dotée de nombreux bienfaits diurétiques, le romarin permet de diminuer les dangers de calculs rénaux et de goutte. Elle atténue également les rhumatismes. En outre, une multitude d’études recommandent qu’on pourrait se servir de cette plante à finalités antalgique et anti-inflammatoire, essentiellement face aux douleurs neuropathiques et à celles en lien avec des problèmes comme l’arthrite et la fibromyalgie. Il s’agit d’une forme de douleur chronique diffuse, mêlée à une trop grande hypersensibilité et à des soucis en lien avec le sommeil et l’humeur (nervosité ou encore stress).

Il s’agit d’une plante antistress et stimulante offrant la possibilité de combattre la fatigue chronique chez les individus touchés par l’asthénie. Le romarin permet également de lutter contre la survenue d’insomnies. Cette plante est abondante en antioxydants qui donnent la possibilité de combattre face au vieillissement cellulaire prématuré, et par conséquent de la totalité des maux mêlés, mais également d’optimiser l’activité cérébrale et la mémoire. Le romarin est aussi une plante qui permettrait d’aider dans le combat face au cancer.

Utilisation externe

Les points forts du romarin sont aussi possibles en usage externe. En effet, ce dernier permet de combattre les affections bénignes de la peau, cela allant des infections jusqu’aux plaies superficielles.

Via ses effets antimycosique, antiseptique, et antibactérien, il offre la possibilité de combattre des agents pathogènes spécifiques, et on s’en sert aussi par rapport au nettoyage de la peau et des zones génitales. Autre bienfait au niveau externe : cette plante offrirait également la possibilité d’optimiser la pousse des cheveux.

Opinion des institutions et autorités de santé

La commission E allemande approuve l’utilisation du romarin par usage interne afin d’atténuer les symptômes en lien avec la dyspepsie et par usage externe en remède secondaire dans les problèmes rhumatismales et les soucis circulatoires.

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) affirme que l’utilisation classique de cette plante par utilisation orale atténue les effets de la dyspepsie et des soucis spasmodiques mineurs du tractus gastro-intestinal à but symptomatique ; et en utilisation externe (à mettre dans le bain) en tant que remède afin de soigner les douleurs musculaires et articulaires de moindre importance et dans les problèmes circulatoires périphériques peu importants.

L’OMS (il s’agit de l’Organisation Mondiale de la Santé) dit pour sa part que l’utilisation de cette plante via utilisation orale comme carminatif et spasmolytique afin de soigner la dyspepsie. En usage externe, le romarin permet de traiter les rhumatismes et les soucis circulatoires. L’Organisation Mondiale de la Santé affirme également que cette plante peut jouer un rôle dans la médecine traditionnelle par utilisation orale en tant que cholagogue, diaphorétique, diurétique, emménagogue et comme tonique. Ainsi, le romarin représente un véritable remède pour tout ce qui suit : mal de crâne, soucis au niveau des menstruations, problèmes menstruels liés à la nervosité, épuisement ou encore problèmes par rapport à la mémoire. En utilisation externe, l’OMS affirme que la plante sert à soigner les entorses et les hématomes.

L’ESCOP (il s’agit de la Coordination Scientifique Européenne sur la Phytothérapie) affirme que l’utilisation des feuilles de romarin via utilisation orale pour optimiser les fonctions biliaires et hépatiques et atténuer les soucis liés à la digestion ; et en usage local afin de restreindre les douleurs rhumatismales et les soucis de circulation sanguine périphérique. Enfin, toujours selon l’ESCOP, elle permet aussi de soigner les plaies superficielles.

Effets secondaires

Si vous respectez le dosage, les effets indésirables du romarin sont rares. Les plus communs s’apparentent à des nausées. Si le surdosage est conséquent, le romarin peut engendrer des épisodes de convulsions, des vomissements, des spasmes ou encore des saignements de l’utérus, cela pouvant même aller (extrêmement rare) jusqu’à un coma mortel.

Contre-indications

Lors d’une prise orale, il y a des contre-indications avec le romarin chez les individus atteints d’obstruction des voies biliaires (calculs) ou d’une maladie du foie. La plante est aussi contre-indiquée chez ceux ayant des signes d’allergie au romarin.

Où acheter du romarin ?

La culture du romarin peut se faire directement dans votre jardin. Cela vous offre la possibilité de cueillir durant la totalité de l’année. Or, il est recommandé de récolter le romarin durant la saison du printemps puisque ses principes actifs demeurent extrêmement concentrés. Servez-vous en frais. Sinon, ce dernier doit sécher un lieu sec et aéré où il n’y a pas de soleil. Vous pourrez aussi trouver du romarin en vente bio (près de quatre euros les cinquante grammes) : sur le marché local, en établissements pharmaceutiques, en commerce biologique ou diététique, par correspondance etc.

Quand consommer une tisane de romarin ?

Le romarin est une plante qui peut se consommer à n’importe quel instant de la journée. Il suffit d’infuser deux à six grammes de romarin ciselé, ce qui correspond à une à deux cuillères à soupe, dans 1/4 de litre d’eau durant une dizaine de minutes. Buvez une tisane lors de chaque repas, durant une vingtaine de jours.

À propos julien