dimanche 25 septembre 2022

Qu’est-ce qu’une bonne masse musculaire ?

La masse musculaire participe à plusieurs fonctions. Elle permet une bonne mobilité et donne de la force. Parce que les muscles ont besoin de nourriture, la masse musculaire aide également à réguler les niveaux de glucose, de cholestérol et de triglycérides. C’est un réservoir de protéines, substances essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. Elle participe également à la combustion des graisses. Toutefois, une question demeure : qu’est-ce qu’une bonne masse musculaire ? Lisez la suite pour le savoir.

Quelle est la bonne masse musculaire ?

La masse musculaire est la masse totale des muscles squelettiques du corps. Le corps a trois types de muscles, à savoir les muscles squelettiques, les muscles lisses et les muscles cardiaques. Le muscle squelettique est sous contrôle volontaire. Le muscle lisse se contracte de manière autonome et le muscle cardiaque constitue le tissu principal des parois du cœur.

bonne masse musculaire

Selon les chercheurs, la bonne masse musculaire est de 75% à 89 % du poids corporel pour les hommes et de 63% à 75,5 % du poids corporel pour les femmes, chez les individus dont l’âge est compris entre 20 ans et 39 ans.

Pour les individus dont l’âge est compris entre 40 ans et 59 ans, la bonne masse musculaire est de 73% à 86 % du poids corporel pour les hommes et de 62% à 73,5 % du poids corporel pour les femmes.

La bonne masse musculaire est de 70% à 84 % du poids corporel pour les hommes et de 60% à 72,5% du poids pour les femmes, chez les individus dont l’âge est compris entre 60 ans et 79 ans.

Plus la masse musculaire est importante, plus la quantité de graisse dans le corps est faible. Cela vous permettra de perdre du poids, de réduire le volume et de tonifier votre corps. Pour accroître votre masse musculaire, vous trouverez des solutions sur Eafit.com par exemple.

L’importance d’avoir une bonne masse musculaire

Avoir une bonne masse musculaire réduit les risques de complications et assure des séjours hospitaliers plus courts en cas d’intervention chirurgicale. De plus, cela garantit une meilleure qualité de vie et une plus grande longévité. C’est ce qu’a révélé une étude publiée dans les Annals of Medicine. Cette étude indique que le bien-être des muscles peut grandement affecter la santé générale, au point de devoir être considéré comme un paramètre vital, au même titre que la pression artérielle, la température corporelle et la fréquence cardiaque.

Le système musculaire est impliqué dans de nombreuses fonctions de l’organisme : il accélère le métabolisme basal, favorise le métabolisme du sucre, régule la thermogenèse et réduit les risques de chutes et de fractures osseuses. Il est évident qu’une perte de masse musculaire, appelée sarcopénie, peut affecter notre bien-être de diverses manières. Dans un premier temps, la réserve d’énergie dans laquelle l’organisme peut puiser en cas de maladie aiguë diminue, ce qui se traduit par une moindre résistance au stress. Cela ouvre alors la voie à la fragilité. Ce phénomène explique la capacité réduite des personnes âgées à s’adapter aux changements physiques et psychologiques.

La bonne nouvelle est que les dommages peuvent être évités et contrés. Il est démontré que les personnes âgées qui ont maintenu un mode de vie actif ne présentent pas la baisse musculaire typique des pairs sédentaires qui n’ont pas fait d’exercice par le passé. Par conséquent, maintenir l’exercice permet non seulement de réduire ou de retarder la perte de masse musculaire, mais aussi dans certaines limites de récupérer celle déjà perdue.

À propos julien