dimanche 17 novembre 2019
Accueil / Les régimes thérapeutiques / Le régime sans sel

Le régime sans sel

Notre civilisation a beaucoup évolué et de nouveaux modes et rythmes de vie se sont installés. Pas toujours pour le meilleur. C’est pourquoi, on trouve des remèdes ou de nouvelles pratiques qui viennent apporter un nouvel élan ou adapter le régime des personnes quand elles souffrent d’une alimentation commune trop grasse, trop salée, trop sucrée ou avec des allergènes. Le régime sans sel est un de ceux-là et offre la possibilité de manger moins de sel pour se sentir mieux. Même si cela n’est pas toujours facile…

Qu’est-ce que le régime sans sel  ?

Le régime sans sel est un régime qui vise à manger moins de sel de table et de se reposer sur le seul sel contenu dans les aliments, et qui doit être suffisant pour subvenir à nos besoins naturels. Mais surtout, c’est éviter la surconsommation dont on souffre souvent et qui peut poser des problèmes à long terme sur, par exemple :

  • les reins et une insuffisance rénale
  • les maladies cardiovasculaires
  • les dérèglement endocrinien
  • de la rétention d’eau

Le régime sans sel n’interdit pas tous les sels, mais uniquement ceux à base de sodium. Les autres, à base de potassium, sont le plus souvent autorisés.

sel-caché-aliments
Les aliments transformés contiennent beaucoup de sel

Pour passer à un régime sans sel, il faut :

  • arrêter complètement ou limiter très fortement les aliments contenant du sels et privilégier ceux qui n’en ont pas.
  • modifier son comportement en arrêtant d’ajouter du sel à  la cuisson.

On connaît aussi les sels de régime. Ce sont des sels mis au point par l’homme et qui vise à donner un goût salé tout en n’étant pas du sel. C’est pareil pour le sucre… Les faux sels, comme on les appelle, sont des sels pauvres en sodium et riches en potassium. Ils sont donc autorisés dans un régime sans sel typique. La base de potassium se fait général avec du bicarbonate de potassium ou du citrate de potassium.

Certains fabricants y ajoutent aussi des herbes aromatiques et des aromates pour donner un goût particulier à la cuisson, tout en réduisant encore la teneur en sel du mélange. C’est le cas, par exemple, de l’Herbamare.

Et ce sont des bonnes alternatives. Pour autant que le médecin valide leur utilisation dans le cadre d’un régime strict pour certaines populations.

Quels sont les aliments qui ne conviennent pas au régime sans sel ?

Plusieurs aliments contiennent trop de sel et ne sont pas en adéquation avec un régime sans sel. Si le sel de table est le premier pointé du doigt et le plus évident, il existe aussi de nombreux aliments qui contiennent du sel « caché« , qui ne sont pas toujours évidents pour tout le monde.

  • le pain, les biscottes, les biscuits, etc.
  • la charcuterie
  • les fromages
  • les sauces, les bouillons, les fonds,
  • les condiments (olives, cornichons, etc.)
  • les médicaments effervescents
  • les eaux riches en sel

Quels sont les aliments sans sel ?

Même si cela peut paraître assez contraignant, de très nombreux aliments ne contiennent pas de sel. Et comme on peut le penser, ce sont tous des produits non transformés par l’homme et qui sont donc naturellement présents dans la nature, contrairement aux biscuits.

  • tous les fruits et légumes frais qui ne sont pas préparés. On adjoint souvent du sel aux conserves et aux surgelés comme conservateur.
  • les épices, les aromates, les plantes naturelles qui donnent du goût et qui vous feront oublier les plats sans sel.
  • les viandes et les poissons. C’est notamment le cas du bœuf pour la viande ou du saumon pour le poisson. En général, un goût prononcé indique une absence de sel, puisque celui-ci ne masque pas le goût naturel.

Les bons réflexes

Un régime sans sel peut être particulièrement difficile pour quelqu’un qui n’y est pas préparé. C’est aussi une contrainte que l’on a pas spécialement envie de s’infliger. C’est aussi pour cela qu’il existe des solutions moins draconiennes, comme le fait de manger moins salé, tout simplement. Et cela, est très facile à mettre en place avec un peu de bonne volonté.

  • Limiter sa consommation en produits transformés. Quand un industriel transforme des produits ou des aliments en plats, en préparations, en soupes, ou autres, il ajoute bien souvent du sel. Le sel est un conservateur et un exhausteur de goût bon marché, facile à trouver et efficace ! Même le pain n’échappe pas à cette règle. Il faut alors opter pour des produits avec faible teneur en sel.
  • Ne plus saler ses plats et opter pour d’autres solutions. Saler un plat, c’est lui ajouter du sel. Or, cela n’est pas toujours nécessaire. Et surtout, il y a des alternatives, comme les aromates et les épices. En plus, elles offrent d’autres saveurs. Ail, aneth, curry, ce sont autant de goûts différents.
  • Ajouter du potassium. Le potassium est le remplaçant du sodium pour les sels de régimes, les faux sels, etc. Du coup, ajouter du potassium vous permettra d’atteindre vos besoins quotidiens. Et le potassium se cache dans les légumes, les fruits, les légumineuses, les algues. Que des choses bonnes pour la santé !

À propos Julie

Julie
Bonjour, je suis Julie, rédactrice pour Maigrir-Magazine.com, spécialisée en nutrition ! Après avoir connu une période difficile, mon corps a changé et je me suis retrouvée en surpoids. Je me suis prise en main en perdant 20 kilos en 12 mois grâce notamment au sport et à une meilleure alimentation ! C'est tout naturellement que je contribue à vous partager mon expérience ici, en vous rédigeant des recettes minceurs qui vous permettront de vous faire plaisir tout en faisant attention à votre ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *