mardi 1 décembre 2020

Pourquoi ne faut-il pas croire les promesses parfois miraculeuses des produits du type de compléments alimentaires ?

D’après Nutrinet-santé, 15 % des hommes et 28 % des femmes consomment des compléments alimentaires en France. Et selon France info, les Français figurent sur la première liste des consommateurs en Europe. En effet, 150 millions de boîtes ont été acquises en 2018. Cette forte consommation pousse les fabricants à créer de nouveaux produits. Au final, il existe d’un large panel de suppléments destinés à la perte de poids, à la prise de masse musculaire, etc. Face à cette situation, il faut s’armer de prudence en évitant de croire aux promesses miraculeuses de certains produits. Alors quels sont les bons gestes à adopter ? Pourquoi se méfier ? Explications ici !

À quoi servent concrètement les compléments alimentaires ?

Comme son nom l’indique, un complément alimentaire sert à compléter votre alimentation. En langage médical, on utilise d’ailleurs le terme « denrée » qui fait référence aux produits alimentaires. De ce fait, il est principalement constitué de nutriments ou de substances qui possèdent des bienfaits nutritionnels ou physiologiques. 

Par conséquent, il est strictement différent des médicaments qui sont utilisés à des fins thérapeutiques. Dans ce cas, méfiez-vous des publicités commerciales qui disent que les suppléments peuvent guérir un trouble ou un tracas en particulier. C’est le cas d’un produit qui traite l’asthénie, alors qu’il ne contient que des vitamines. 

Bien évidemment, les compléments à base de nutriment (vitamines, minéraux, oligoéléments…) aident au processus de guérison, mais ils sont loin de constituer les solutions principales.

Compléments alimentaires pour perdre du poids

Quels sont les bons gestes à adopter avant l’achat des compléments alimentaires ?

Bien que certains compléments alimentaires présentent des risques pour la santé, d’autres sont pourtant conseillés. Vous pouvez vous en procurer à condition de vérifier la composition des produits. Si possible, achetez des suppléments aux ingrédients moins miraculeux. 

 Sinon, vérifiez également si les produits que vous avez achetés sont légaux en France. Sur ce point, c’est par exemple le cas des CBD. Rappelons que ces derniers sont autorisés à condition que le taux de THC soit inférieur à 0,2 %. Pour vous en assurer, il faut se procurer d’huile de CBD auprès d’un site de confiance. 

Et enfin, prenez votre complément alimentaire en fonction des recommandations. Respectez la posologie, et les précautions d’usage (la consommation chez les enfants et les personnes âgées), afin d’éviter les éventuels effets indésirables. 

Pourquoi faut-il se méfier des compléments alimentaires ?

La consommation des compléments alimentaires intéresse actuellement de nombreux organismes. Sur ce point, l’association « 60 millions de consommateurs » s’est principalement penchée sur la question. À l’issue de leurs études, elle nous met en garde à cause de :

  • La composition des suppléments alimentaires. Ces derniers contiennent des substances impropres à la santé. C’est le cas du colorant rouge allura qui accentue l’hyperactivité des enfants. 
  • Le surdosage dont les effets indésirables sont très inquiétants. Prenons l’exemple d’un complément à base de vitamine C dont l’élimination des excès peut altérer le fonctionnement de votre foie et des autres organes. Ce cas est un exemple parmi autant d’autres. 
  • Certains sites qui vendent des compléments ou des produits interdits en France, comme les suppléments qui aident à la perte de poids, à la lutte contre l’insomnie, etc.

À propos Claire

Claire
Bonjour, je suis Claire, rédactrice pour Maigrir-Magazine.com ! Je suis constamment entrain de chercher des conseils et des astuces pour nous permettre d'être mieux informés sur les façons de perdre du poids. Je rédige régulièrement des articles pour vous présenter ce que je trouve sur la toile et ainsi vous aider à comprendre et à choisir le meilleur moyen pour maigrir, en fonction de vos habitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *