mercredi 8 février 2023

Plantes aux vertus amincissantes : peut-on maigrir avec la phytothérapie ?

Dans le pays, il n’y a pas de consultation type dans le domaine de la phytothérapie. Ainsi, ce traitement thérapeutique n’existe pas comme spécialité médicale. Elle englobe plusieurs professions : pharmaciens, médecins, naturopathes et herboristes. Nous vous recommandons de consulter un organisme professionnel de phytothérapie afin de profiter du listing de praticiens certifiés.

La phytothérapie, qui signifie l’utilisation des plantes à des buts thérapeutiques, est un concept ayant des centaines et des centaines d’années. Inhalation, décoction ou encore infusion : il y a plusieurs genres d’utilisation des plantes. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cette discipline encore méconnue en France, et qui peut permettre la perte de poids.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie se base sur l’usage de plantes médicinales à des buts thérapeutiques. Dans le domaine de la médecine classique, les concepteurs dans le domaine pharmaceutique procèdent à l’extraction du principe actif des plantes afin d’en concevoir des médicaments. Dans le secteur de la phytothérapie, on se sert de la plante en partie ou totalement, et de différentes façons.

Les spécificités de traitement ne sont pas les mêmes que celles de la médecine basique. En effet, cette dernière est dite substitutive, cela signifie que les médicaments classiques ont pour but la régulation des fonctions du corps tout en offrant un soulagement au patient. Dans le secteur de la phytothérapie, on se sert des plantes en tant que solutions pour réguler les fonctions de l’organisme, mais à la différence près qu’elles permettent au corps de se soigner par lui-même. La pratique est proche de l’aromathérapie.

Selon les professionnels de ce secteur (nommés les phytothérapeutes), ce n’est pas le hasard qui amène une maladie. Elle est l’effet d’un déséquilibre interne du corps qui doit continuellement faire face à son environnement. La savoir-faire de ce dernier à conserver son équilibre et à pouvoir s’adapter, qui est spécifique à chacun de nous, représente ce qu’on appelle le terrain de la personne. La phytothérapie a pour but l’étude des systèmes constitutifs du corps humain : neuroendocrinien (fonction de régulateur), hormonal, immunitaire, de drainage, afin de les optimiser via des plantes ou médicaments à base de plantes.

Comment les plantes peuvent-elles aider à perdre du poids ?

Les plantes ne possèdent aucune spécificité amincissante. Ainsi, ce n’est pas en les utilisant qu’il est possible de maigrir en quelques jours. Néanmoins, il existe des plantes pouvant optimiser le processus et permettant à l’organisme de mieux éliminer, cela valant notamment par rapport à un rééquilibrage alimentaire. Les plantes peuvent représenter un réel complément, selon leurs spécificités, afin de vous permettre de mincir plus aisément et plus vite.

À savoir : qui dit plante et naturel ne dit pas sans aucun effet secondaire pour l’organisme. La totalité des traitements composés de plantes ne sont pas positifs, et doivent être utilisés avec modération. Ainsi, la meilleure à chose est de vous tourner vers un spécialiste : herboriste, naturopathe ou médecin spécialisé. Évidemment, ici, c’est le phytothérapeute qui nous intéresse.

Les différentes plantes et leurs vertus

Chaque plante a ses propres vertus. Vous allez découvrir certaines idéales pour mincir, d’autres pour obtenir un effet coupe-faim et enfin d’autres afin de profiter d’un meilleur drainage et d’une élimination optimale.

Minceur

Pour combattre les graisses, il existe des plantes ayant un effet maigreur amenant la suppression des graisses. Voici les plus connus, utilisés en phytothérapie.

Maté, café, guarana

Le maté, le guarana et évidemment le café sont des plantes abondantes en caféine. Cet élément offre une puissante action sur les lipides, graisses présentes dans nos cellules, qui ont comme source notre nourriture.

Effectivement, la caféine offre la possibilité à l’organisme de les consommer plus aisément. Ce système d’élimination des graisses demeure primordial quand on désire maigrir : il s’agit de calories perdues mêlées à une activité physique. Conséquence : vous voyez votre silhouette se modifier positivement de façon durable. Il y a de la caféine dans de multiples et variés compléments alimentaires minceur, mais également dans des crèmes amincissantes, etc.

Thé vert

Ce thé optimise la suppression des graisses en impactant leur stockage dans l’organisme et en optimisant leur disparition. Ses feuilles atténuent aussi l’absorption par le corps des graisses et des sucres. Ainsi, il n’y a pas d’assimilation !

Quatre plantes coupe-faim

Les trois aliments qui suivent sont coupe-faim et offrent la possibilité de donner à l’organisme un réel effet de satiété tout en absorbant peu de calories.

Algue fucus, gomme de caroube

Certaines plantes intègrent beaucoup de fibres. Dans ce cas, l’organisme se dit qu’il ne faut pas s’alimenter plus. Cela est le cas de l’algue fucus.

D’autres marchent comme de véritables « leurres », en dupant le système digestif en lui faisant penser qu’il est plein. Cela vaut pour la gomme de caroube. Une fois utilisée, quand elle rentre en contact de l’eau de l’organisme, elle engendre un gonflement dans l’estomac. Ainsi, de la place est prise, ce qui engendre par conséquent un effet de satiété chez la personne.

Ispaghul

L’ispaghul, plus réputée sous la dénomination de psyllium, est extrêmement abondante en fibres. Autre bienfait minceur pertinent : lorsqu’elle touche l’eau, elle se change en gel, prenant beaucoup de place dans l’estomac. Un autre avantage de cette plante est de diminuer le pourcentage de sucre dans le sang.

Drainage et élimination

On se sert de multiples plantes, mais aussi des aliments, afin d’obtenir un meilleur drainage, freinage ou optimisation du fonctionnement du transit.

Pissenlit et queues de cerise

Le pissenlit est connu pour soutenir la suppression des toxines. Il permet la régulation du taux de glycémie dans l’organisme, ce qui est pertinent si vous suivez un régime.

Via leur effet diurétique, les queues de cerise sont grandement recommandées dans le but d’optimiser la suppression des toxines par l’organisme, et permettre d’effectuer un nettoyage, avant de débuter un régime par exemple. Par contre, veillez à prendre en compte les dosages. Dans le cas contraire, vous pouvez subir un désagréable effet laxatif !

Reine-des-prés et piloselle

La reine-des-prés et la piloselle, à utiliser par exemple en infusion, vous offriront la possibilité d’optimiser l’élimination urinaire de l’eau, essentiellement pour ne pas connaître de rétention d’eau et afin de restreindre la cellulite.

Où est née la phytothérapie ?

Cette pratique est l’un des piliers des médecines traditionnelles et ancestrales. Sa provenance vient essentiellement de la pharmacopée chinoise et indienne (plus connue sous le nom d’ayurvéda). L’utilisation des plantes en tant que médicaments est aussi présente dans des écrits sumériens (plus vieille langue du monde) datant du troisième millénaire avant Jésus-Christ.

Dans le pays, la vente de plantes médicinales présentes dans la pharmacopée (recueil officiel des pharmaciens intégrant la nomenclature des médicaments et leur description, auparavant nommée Codex, en France) de la France est le monopole des pharmaciens et des herboristes, à part 148 plantes. N’hésitez pas à vous renseigner sur le listing des plantes médicinales pouvant être proposées hors établissements pharmaceutiques.

Néanmoins, ces plantes (à part camomille, tilleul, verveine, menthe, oranger amère, cynorrhodon et hibiscus) ne peuvent être utilisées entre elles. Cela est aussi valable pour d’autres espèces.

Pourquoi aller voir un expert en phytothérapie ?

Le secteur de la phytothérapie est la plupart du temps caractérisé en tant que médecine symptomatique et de drainage. Cette dernière a pour objectif le rééquilibrage de la totalité du corps par les plantes et a une action par conséquent sur la totalité des genres de maladies.

Découvrez des indications classiques dans ce domaine : affections bronchiques et état grippal (rhume, bronchite, toux), soucis digestifs (spasmes, colites), petits problèmes dermatologiques (coups de soleil, brûlure superficielle, érythème, eczéma), insuffisance veineuse et lymphatique, soucis urinaires ainsi que perturbations du sommeil, du stress, de l’état d’anxiété, et afin d’offrir une aide individus atteints par le trac.

Les spécialistes de la phytothérapie, nommés les phytothérapeutes, sont des médecins généralistes ayant effectué – additionnellement et parallèlement au parcours des études médicales – une formation de type post-universitaire, dans un établissement (une faculté) qui propose des cours sur la discipline et débouchant sur un diplôme. Cela peut aussi se faire dans un institut privé.

Comment effectue-t-on de la phytothérapie ?

La phytothérapie se sert de la totalité de la plante ou d’une seule partie (racines, feuilles, fruits) via plusieurs solutions d’extraction : poudres, extraits, alcoolat de plantes, macérat glycériné de plantes, teinture mère homéopathique et SIPF.

On se sert de ces plantes dans ce domaine de plusieurs façons galéniques : infusion, décoction, macération, inhalation et gargarisme. Voici des spécificités sur ses différentes utilisations :

  • Infusion : mettre la plante dans l’eau quand il y a ébullition. Ensuite, il suffit de la laisser au repos sous un couvercle durant la bonne durée (entre dix minutes et une heure en fonction des espèces de plantes).
  • Décoction : disposer des petits morceaux de plantes à bouillir durant une dizaine de minutes à une demi-heure en fonction de la plante.
  • Macération : disposer la plante, en effectuant une macération, dans un liquide froid tels que l’eau, l’alcool, l’huile ou le vinaigre durant des heures. Ensuite, vous n’aurez qu’à boire le mix filtré.
  • Inhalation : mettre de l’eau bouillante sur les plantes afin d’inhaler la vapeur maintes fois chaque jour.
  • Gargarisme : on se sert de la plante dans un liquide tiédi dont le but sera le rinçage de l’arrière-gorge. Puis, vous n’aurez qu’à tout simplement recracher par la suite.

À propos Claire

Bonjour, je suis Claire, rédactrice pour Maigrir-Magazine.com ! Je suis constamment entrain de chercher des conseils et des astuces pour nous permettre d'être mieux informés sur les façons de perdre du poids. Je rédige régulièrement des articles pour vous présenter ce que je trouve sur la toile et ainsi vous aider à comprendre et à choisir le meilleur moyen pour maigrir, en fonction de vos habitudes.