samedi 18 janvier 2020
Accueil / Conseils et astuces / Maigrir en mangeant à la bonne heure

Maigrir en mangeant à la bonne heure

La solution dépendrait aussi et surtout de notre horloge interne. Décaler nos repas serait suffisant pour maigrir d’après de récentes études. Explications.

Les travaux récents des chercheurs de l’Université de Surrey laissent entendre que la répartition des prises alimentaires au cours de la journée aurait son importance, et qu’un décalage dans le temps pourrait donner lieu à une « chrono-obésité ». Notre organisme aurait ainsi tendance à stocker la graisse surtout le jour (phase lipogenèse) et à la dépenser surtout la nuit (phase lipolytique).

À noter : C’est en 1995 à Copenhague, au congrès européen sur l’obésité, que cette approche thérapeutique fut présentée la première fois. Des études cliniques menées sur 160 femmes ont montré à l’époque que le simple fait de décaler l’apport énergétique en début de journée (30 % au petit déjeuner, 50 % au déjeuner et 20 % au diner/ou en-cas) permettait une perte de poids de 15 % !

manger à la bonne heure

Des résultats à long terme

Les chercheurs Américains ont pris en charge plusieurs centaines de patientes, avec une efficacité certaine selon le professeur en charge de l’étude.

D’autres résultats appréciant l’effet à long terme de cette méthode et portant sur 230 femmes (âgées de 23 à 45 ans ; poids moyen : 89 kg) furent présentés au dernier congrès sur l’obésité. Les femmes ont perdu en moyenne 15 % de leur poids initial durant les six premiers mois, et furent ainsi stabilisées durant 24 mois.

L’essentiel des conseils donnés à ces femmes est qu’elles pouvaient manger à leur guise jusqu’à cinq heures de l’après-midi et ne reprendre leur alimentation que le lendemain matin.

D’autres études sont nécessaires

Mais par souci d’objectivité, une remarque s’impose. Un certain nombre de nutritionnistes restent sceptiques vis-à-vis de cette méthode très originale. « En supprimant les graisses et le repas du soir, on diminue simplement le nombre de calories ingérées » explique aussi Femmes Références.

Possible ! En attendant, rien n’empêche d’essayer.

« Dernièrement, lors d’un congrès, raconte le Pr. Danguir, j’ai croisé un de mes confrères, une femme médecin. Je la reconnus à peine. Auparavant un peu ronde, elle avait perdu du poids. Elle m’avoua alors avoir appliqué notre méthode ».

La méthode la plus « extrême » est donc de supprimer totalement le repas du soir.

Il ne faut faire que deux repas par jour :

Petit déjeuner – Avant neuf heures :

  • A volonté : Café, thé, lait, pain biscottes, miel, confiture, cake, fruits, œuf*, céréales, yaourt.
  • Modérément : fromage, ou gâteaux.

Déjeuner – Avant 15 heures :

  • A volonté : pain, pâtes, semoule, riz, légumes frais et secs, viandes, poissons, volailles.
  • En dessert : yaourt sucré ou glace. Café sucré.

* un œuf par jour, sans dépasser quatre par semaine est recommandé.

Sont interdits :

  1. LES GRAISSES : fritures, beurre, fromages, oléagineux, crème, pâtisseries.
  2. SODAS, sandwichs et chewing-gums.

Plus tard, un petit en-cas peut être pris (avant 17 heures).

Il peut s’agir de fruits seuls, ou d’une salade (sans huile), ou d’un yaourt.

La nuit, il ne faut rien manger ; on peut seulement en cas de besoin boire de l’eau, de la tisane, du thé ou du café sans sucre.

manger une salade
Durant la journée on peut à manger à sa faim. Il faut simplement ne pas prendre de repas le soir et éviter « les interdits » décrits ci-dessus.

On ne vit plus comme autrefois alors on grossit !

L’augmentation du nombre d’obèses dans les pays industrialisés est liée aux changements de mode de vie. L’urbanisation massive et la mécanisation intensive ont favorisé la diminution des efforts physiques et des tâches manuelles souvent pratiquées dans les professions agricoles. L’usage de plus en plus fréquent de la voiture et la place de la télévision et d’internet, devenue le principal centre d’intérêt de nos loisirs, contribuent également au surpoids.

Un exemple parmi tant d’autres : La Hollande enregistre une augmentation de la prévalence de l’obésité relativement faible comparé aux autres pays d’Europe. Des spécialistes pensent que la pratique courante de la bicyclette serait liée à cette constatation.

Enfin, les modifications apparues dans notre alimentation (plus riche en sucres rapides et en graisses) interviennent aussi pour une grande part.

À propos Claire

Claire
Bonjour, je suis Claire, rédactrice pour Maigrir-Magazine.com ! Je suis constamment entrain de chercher des conseils et des astuces pour nous permettre d'être mieux informés sur les façons de perdre du poids. Je rédige régulièrement des articles pour vous présenter ce que je trouve sur la toile et ainsi vous aider à comprendre et à choisir le meilleur moyen pour maigrir, en fonction de vos habitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *